Portrait de Coach – Sonia COUSIN – Promo 2

Certifiée par l’École de Coaching de Paris en 2012 dans la 2nde promotion de l’école, Sonia Cousin nous présente son parcours et son regard sur son métier de Coach Professionnelle. Voici son portrait de coach:

Dans ton métier de coach, qu’est-ce qui te passionne le plus, te donne de l’énergie, l’envie d’aller toujours plus loin ?

C’est avant tout la diversité des histoires qui se créent, se racontent et se vivent qui me passionne. Chaque nouvel accompagnement est une page blanche, une histoire qui s’écrit par les personnes que j’accompagne individuellement ou collectivement. Ce qui fait de chaque moment de travail des instants uniques à vivre, où chacun se découvre, se dévoile, s’apprivoise et se déploie. La diversité des problématiques, des demandes, des formats me permet de varier les énergies d’animation et de faire appel à une variété de savoir-faire.

Je me lève le matin avec plaisir parce que mon action a du sens et je me sens utile. Je suis appréciée par mes clients qui me sont fidèles d’années en années et me recommandent.

Je vis des expériences uniques avec des groupes toujours plus grands. J’ose prendre des risques, sortir du cadre pour ouvrir de nouvelles voies, engager l’action pour donner corps au changement. Tout cela me stimule et me donne envie d’avancer !

Durant l’année que tu as passé à l’Ecole de Coaching de Paris, qu’est-ce que tu retiens comme expérience déterminante et qui peut-être influence ta pratique aujourd’hui ?

La question du contrôle, à travers le modèle de l’élément humain de W. Schutz, a été déterminant dans mon développement personnel et dans ma manière d’accompagner.

 

J’ai commencé à apprivoiser mon besoin de contrôle lors de ma formation à l’Ecole de Coaching de Paris. La thérapie, initiée lors de mon entrée à l’école, les nombreuses expérimentations vécues en cours et les processus de groupes y ont largement contribués. Au cours de ces mois d’évolution, j’ai ainsi laissé place au lâcher prise, à l’incertitude et ai fait de l’ici et maintenant mon attention première.

Le contrôle est un sujet que je retrouve régulièrement au cœur des problématiques de mes accompagnements. Je fais aujourd’hui entièrement confiance au processus et prends largement plaisir à lâcher le contenu, que je chérissais tant. Quelle aventure que de m’autoriser à avancer dans l’inconnu et quel plaisir de voir émerger les possibles !

Ce chemin de développement m’a également permis de porter un autre regard sur moi, d’être plus attentive à moi-même et de prendre soin de moi. C’est un travail que j’ai initié à l’école et que j’ai longtemps approfondi en thérapie et en supervision. Je me rends compte aujourd’hui combien l’écoute de moi-même, dont le ressenti et l’intuition, est un élément important dans mes accompagnements, c’est un de mes premiers outils de travail en coaching individuel par exemple.

En quoi ton passage à l’Ecole de Coaching de Paris a été un tournant dans ta vie ?

Je pensais acquérir des méthodes d’intervention, ce qu’apporte l’école va bien au-delà. L’Ecole de Coaching de Paris m’a permis d’intégrer une posture de coach et de ciseler ma singularité de coach.

A la fin de mon parcours à l’Ecole de Coaching de Paris, je me suis dit que je n’animerai plus jamais comme avant ! C’était bien plus profond, j’aurais plutôt dû dire que je ne serais plus tout à fait comme avant. Ma manière d’entrer en relation, ma façon de travailler et ma vision du monde ont changé.

Ce parcours m’a permis de renforcer ma sécurité intérieure et d’ouvrir le chemin de l’acceptation de ma vulnérabilité. Il m’a donné la permission de façonner les traits du coach que je suis aujourd’hui.

C’est une belle aventure personnelle et humaine, il y a un avant et après, c’est certain !

Quelles sont tes plus belles réussites, peux-tu nous raconter l’une d’elles ?

Ma plus belle réussite est avant tout d’avoir fait le choix de créer mon entreprise et d’accepter « l’incertitude » de l’histoire qui allait s’écrire.

Je garde en mémoire la profondeur du regard d’un Directeur Général que j’ai accompagné au moment où, après plusieurs séances de travail sur les émotions, le déclic a eu lieu. Je l’ai vu s’épanouir au fil des séances suivantes, prendre ses ailes, s’envoler… Ma réussite, c’est de voir, dans le regard de mes clients, une nouvelle étincelle comme une liberté (re)trouvée !

Mon travail avec les grands groupes est à chaque fois un challenge et une source de fierté. Le groupe me dynamise et me permet d’oser de nouvelles approches. J’ai pris le risque, il y a quelques années, d’animer toute seule un séminaire de 250 personnes en intelligence collective par ce que ce client fidèle avait, cette fois, un budget extrêmement restreint. Nous avons travaillé main dans la main pour nous aligner ensemble sur une co-animation et définir les règles de contribution collective. Ces deux jours ont été éreintants pour moi, je ne le referais d’ailleurs certainement pas aujourd’hui ! En revanche, la production a été une des plus riche que j’ai pu recueillir dans mon travail avec des grands groupes.

J’élabore aujourd’hui des ateliers de développement pour les managers dans l’entreprise et lors de conventions accueillant des centaines de participants. Je travaille avec un réseau de coach et nous élaborons ensemble le contenu de ces ateliers. C’est pour moi une approche créative qui me stimule, différente des autres, qui allie mon précédent métier dans l’évènementiel à celui de coach. Ces ateliers ont beaucoup de succès et sont devenus une marque de fabrique de HEA ! Conseil.

Newsletter

Découvrez la formation de Sonia Cousin

Pour découvrir la formation “Coach professionnel” de l’École de Coaching de Paris, retrouvez nous lors d’une de nos prochaines réunions d’informations gratuites