Interview et partage d’expérience – Emmanuelle Bernardin

Clotilde-Croixmarie

Un mot sur vous, votre parcours.

 

J’ai travaillé près de 30 ans au sein de grandes entreprises, dont 25 années chez LVMH où j’ai exercé 2 métiers principaux : Marketing puis Ressources Humaines. J’ai commencé ma carrière professionnelle dans le marketing dans l’industrie du café chez Maison du café. Puis j’ai rejoint LVMH pour la marque Moet & Chandon, j’étais alors responsable marketing opérationnelle sur le marché français manageant une équipe de chefs de produit.

 

Après ces deux premières expériences, j’ai fait un 1er pas de côté en devenant responsable du process innovation dans l’univers de la cosmétique chez Guerlain. Rattachée au Marketing, je travaillais comme consultant interne sur les sujets d’organisation et d’efficacité de l’innovation : gouvernance, outils d’aide à la décision, coordination des plannings, et une grande partie d’accompagnement du changement. Cela a été mon 1 er lien avec les ressources humaines car une fois le process et les outils mis en place, il s’agissait d’engager les équipes et j’ai donc travaillé sur des enjeux de recrutement, de formation, d’empowerment et de création d’une dynamique collective.

 

Avec cette nouvelle corde à mon arc, j’ai pu intégrer l’équipe des Ressources Humaines de Parfums Christian Dior sur un scope Learning & Education. Quelques années plus tard, je suis revenue chez Guerlain pour monter la direction développement des talents qui recouvrait le recrutement, l’intégration, la formation et l’accompagnement de la mobilité et des carrières mais également l’innovation RH et les new ways of working.

 

Puis, il y a deux ans, j’ai décidé de créer ma propre entreprise BEEXPLORATION ce qui m’a permis d’expérimenter une nouvelle posture, celle d’entrepreneur. Mon idée était de continuer à accompagner les équipes et les équipes RH mais cette fois de l’extérieur.

Pourquoi avoir eu envie de vous former au coaching ?

Quand je suis arrivée dans la fonction RH, j’ai été étonnée de constater que mes collègues RH étaient finalement très peu formés pour accompagner les collaborateurs dans des situations de plus en plus complexes. Nous étions tous assez désemparés et finalement peu équipés  sur la partie « H : Humaine » de la fonction.
C’est à ce moment là que j’ai eu envie de mieux comprendre comment fonctionnait l’être humain et de me former pour mieux répondre aux enjeux que nous rencontrions …et le coaching s’est assez vite imposé à moi. 



Par ailleurs je faisais intervenir beaucoup de coachs en interne chez Guerlain, mais finalement, je ne savais pas vraiment ce qu’était le coaching. Cette formation allait aussi me permettre d’être plus pertinente dans le choix de futurs prestataires.

 

 

Pourquoi avez-vous choisi l’École de Coaching de Paris?

J’ai d’abord fait un tour de piste des écoles existantes et j’ai aussi échangé avec les coachs que je connaissais. 
Ce que j’ai aimé en tout premier lieu dans l’ Ecole de coaching de Paris et qui en fait je crois sa singularité, c’est la pédagogie expérientielle proposée par l’École. Dès le premier jour, on se retrouve en position de coach ! 


J’ai également beaucoup apprécié la taille humaine des promotions ( nous étions 8 dans notre promotion !)  et la diversité des profils des participants qui apporte selon moi une véritable richesse de regards croisés. 


L’École de coaching de Paris a été pour moi
le début d’une aventure qui continue aujourd’hui. Cela a marqué le début d’une meilleure connaissance de moi et d’un apprentissage constant, je suis persuadée que l’on n’a jamais fini de se découvrir…. 


Après le coaching, j’ai aussi exploré d’autres outils et approches comme la Communication Non Violente, l’Intelligence Émotionnelle, l’Intelligence Collective …. 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre passage de Head of Talent Développement à coach indépendante ?

C’était une idée que j’avais depuis plusieurs années déjà, car même si je me sentais vraiment bien dans les entreprises dans lesquelles j’ai évolué, je sentais en moi cette envie d’avoir encore plus de liberté.

C’est un projet que j’ai mûri pendant plusieurs années, mais j’avais beaucoup de peurs et de croyances liées à l’entreprenariat. J’ai donc travaillé là-dessus avant de me lancer.  

Et finalement, c’est un concours de circonstances professionnelles et personnelles qui m’ont poussées à sauter le pas et à un moment je me suis sentie prête ! 


Pouvez-vous nous en dire plus sur ce que vous vivez au quotidien en tant que coach  ?

2 ans après avoir lancé BE EXPLORATION, je me sens à ma place, je suis là où j’avais envie d’être ; c’est un sentiment très agréable !


Aujourd’hui, je me fais confiance et j’ai confiance en ce que je peux apporter aux personnes et aux entreprises.

Ce qui m’anime, c’est de pouvoir jongler entre le coaching individuel et collectif. En particulier  j’utilise beaucoup l’intelligence collective en m’appuyant sur mon expérience de Lab créatif que j’ai eu la chance de créer lorsque j’étais chez Guerlain. 


J’accompagne aussi mes anciens collègues de la fonction RH pour lesquels j’ai monté le
programme “Et vous RH qui s’occupe de vous ?”.

 

Qu’est-ce qui fait votre singularité en tant que coach ?

Tout d’abord, je regarde l’individu dans son intégralité tête-cœur-corps car chacune de ces parties a quelque chose à nous apprendre. C’est d’ailleurs une notion que j’ai commencé à apprendre à l’École de Coaching de Paris et que j’ai beaucoup travaillée par la suite. Cela me semble être une approche essentielle, dans notre société et surtout dans le monde de l’entreprise, où l’on valorise surtout le mental et peu les émotions et le corps. 


Ce que me disent mes clients, c’est que j’arrive à créer des conditions de sécurité pour proposer des espaces de paroles libres, d’échanges constructifs et  de créativité tout en développant une posture de responsabilité. C’est pour moi ce qui permet de reprendre sa liberté.


Que pouvez-vous me dire sur la place du coaching aujourd’hui ?

Pensez-vous qu’il y ait eu une évolution du coaching et des demandes vis-à-vis du coaching depuis ces dernières années ?

Il est indéniable que le coaching s’est énormément démocratisé. 


Quand j’ai commencé à me former, c’était une pratique plutôt réservée aux dirigeants. Aujourd’hui, cela touche un public beaucoup plus large. Ce sont même les collaborateurs qui sont en demande proactive de coaching, il y a une
véritable prise de conscience de l’intérêt de ce type d’accompagnement


Le risque derrière cette plus grande visibilité, c’est qu’on ne sait pas toujours bien ce qu’il y a derrière le mot coaching, il faut donc être vigilant et en tant que professionnel être porteur de la juste information et de pédagogie.

 

Je pense que les entreprises ont besoin d’aide pour inventer le “future of work”. Et le coaching est un outil incroyablement puissant qui permet d’aider les individus et les collectifs, à traverser aussi bien les périodes compliquées que les phases de développement.

Newsletter

Découvrez notre formation certifiante pour devenir Coach Professionnel

Pour découvrir la formation “Coach Professionnel” de l’École de Coaching de Paris, retrouvez nous lors d’une de nos prochaines réunions d’informations gratuites

Dites-nous où vous envoyer le programme complet de la formation

Nous vous enverrons toutes les informations nécessaires au sujet de notre formation "Coach Professionnel" enregistrée au RNCP et reconnue par l'Etat

You have Successfully Subscribed!

Dites-nous où vous envoyer le programme complet de la formation

Nous vous enverrons toutes les informations nécessaires au sujet de notre formation "Coach Professionnel" enregistrée au RNCP et reconnue par l'Etat

You have Successfully Subscribed!

Téléchargez notre e-book "Devenir Coach Professionel en 2023" ⤵️

Vous y découvrirez :

• Le (vrai) rôle du coach professionnel

• Comment réussir son projet de reconversion

• Pourquoi et comment se former au métier de Coach Professionnel

• Les clés pour lancer son activité de Coach Professionnel Indépendant

Vous venez de recevoir un e-mail avec le lien vers votre e-book !