fbpx

Comment identifier ses talents quand on pense qu’on n’en a pas ?

Drôle de question. Pourtant, il n’est pas rare de croiser des personnes qui pensent ne pas avoir de talents. Et si ce paradoxe permettait de dépasser quelques croyances limitantes ?

Pourquoi je pense que je n’ai pas de talent ?

Avant de découvrir comment déceler ses talents, tentons justement de comprendre ce qu’il y a derrière cette croyance «je n’ai pas de talents ». Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’un ou l’autre de ces cas de figure, voire dans plusieurs :

1. Je pense que je n’ai pas de talents parce que je ne sais pas bien ce qu’est un talent

Dans ce cas, le plus simple, c’est de commencer par vous proposer une définition : Un talent est une activité que l’on fait naturellement avec plaisir, efficacité et sans voir le temps passer. Nos talents sont des dispositions naturelles à faire quelque chose mieux que les autres. Chacun a une combinaison de talents qui lui est propre.

Un talent n’est pas nécessairement spectaculaire.

La facilité à s’émerveiller, à tirer des enseignements de n’importe quelle situation, à sourire, sont des talents au même titre que la capacité à incarner un personnage pour un acteur, à émouvoir pour un chanteur, à développer les talents des autres pour un professeur ou un entraineur sportif. Un talent peut être activé dans des activités quotidiennes (préparer un repas pour ses proches, pour des amis) ou plus spectaculaires (participer à un concours de chef cuisinier).

Certains choisissent de faire de leurs talents un métier (musicien professionnel par exemple), d’autres développent leurs talents dans leur vie personnelle (jouer de la musique chez soi, ou en formation mais sans en faire son métier).

Le talent est parfois confondu à tort avec la compétence.

A force de travail, il est possible de développer une compétence qui nous est utile mais à laquelle nous n’éprouvons aucun plaisir, voire qui nous ennuie profondément. La compétence s’acquiert et se transmet. Le talent est inné. En revanche, il peut rester caché, faute de circonstances favorables qui permettent de le découvrir et de travail pour le développer.

L’excellence suppose toujours de longues heures de travail mais il est facile de comprendre que le chemin sera plus aisé si nous cherchons à développer une aptitude naturelle chez nous, une activité qui nous apporte du plaisir.

2. Je pense que je n’ai pas de talents parce que je n’utilise pas mes talents.

Dans le fond je sais que j’ai des talents mais à force de les laisser dans l’ombre, je préfère (me) dire que je n’en ai pas. Il y a une confusion ici entre ne pas utiliser ses talents et ne pas avoir de talents.

Dans ce cas, vous pouvez vous demander :
Quand je sais que j’ai des talents comme tout le monde, mais que je (me) dis « je n’ai pas de talent » : 

  • Quelles émotions cela suscite-t-il en moi ?
  • Quel intérêt y a-t-il pour moi à (me) dire « je n’ai pas de talent » ?
  • Qu’est-ce qui se passerait si désormais j’acceptais de (me) dire que j’ai des talents ?
  • Par quoi pourrais-je remplacer cette phrase « je n’ai pas de talents » ?
  • Quelle est la première chose que je pourrais faire concrètement pour avancer ?

3. Je pense que « je n’ai pas de talent. Il y a des gens qui ont du talent et d’autres pas »

Cette croyance n’incite pas à chercher, et encore moins à développer ses talents. Pourtant, si vous lisez cet article, il est probable que vous envisagiez et souhaitiez quand même trouver une porte de sortie à cette impasse apparente.

Ces questions peuvent alors vous aider à trouver des clés :
Quand je choisis de croire « je n’ai pas de talent, il y a des gens qui ont du talent et d’autres pas. Je fais partie de ceux qui n’ont pas de talents » :

  • Quelles émotions cela suscite-t-il en moi ?
  • Quel intérêt y a-t-il pour moi à croire cela ?
  • Est-ce utile pour moi de penser ainsi ? Pourquoi ?
  • Si ce n’est pas utile, par quoi pourrais-je remplacer cette croyance ?
  • Qu’est-ce qui se passerait si désormais j’acceptais le fait d’avoir des talents comme tout le monde ?
  • Quelle est la première chose que je pourrais faire concrètement pour utiliser mes talents ?

D’autres croyances vous empêchent peut-être de croire que vous avez du talent. Quelles sont-elles ?

Si vous croyez encore ici que vous n’avez pas de talents, l’exploration de vos talents peut aussi vous aider à avancer d’une autre façon.

Comment déceler ses talents ?

C’est ici que commence ce que j’appelle la chasse aux trésors. Voici plusieurs façons de procéder parmi d’autres. Choisissez les approches qui vous conviennent le mieux. Je vous recommande de noter par écrit le fruit de vos réflexions et enquêtes.

  1. Repérer les talents des autres
    Ce petit échauffement peut faciliter l’identification des vôtres par la suite. Observez vos proches, vos amis, vos collègues : que font-ils avec beaucoup d’aisance, plus d’aisance que les autres ? Qu’est-ce qui suscite votre admiration chez eux ?Notez au moins trois talents pris dans la vie personnelle, scolaire ou professionnelle.
  1. Vous pencher sur votre enfance
    Quels étaient vos jeux, vos activités préférés ? Que faisiez-vous avec aisance, plaisir, efficacité, sans voir le temps passer ? Qu’est-ce qui vous semblait naturel mais suscitait l’étonnement, l’admiration, l’émerveillement des autres (famille, amis, enseignants, …) ?
    Notez au moins trois talents pris dans votre vie personnelle ou scolaire.
  1. Faire le point aujourd’hui 
    Que faites-vous avec aisance, plaisir, efficacité, sans voir le temps passer ? Dans quoi êtes-vous particulièrement bon ? Qu’est-ce qui vous semble naturel mais suscite l’étonnement, l’admiration, l’émerveillement des autres (famille, amis, collègues, clients, fournisseurs, …) aujourd’hui.
    Notez au moins trois talents pris dans votre vie personnelle, étudiante ou professionnelle.
  1. Passer vos réussites à la loupe
    Choisissez dans votre histoire personnelle ou professionnelle 3 réussites dont vous êtes fiers et qui sont associées pour vous à la notion de plaisir. Comment vous y êtes vous pris pour arriver à ce résultat ?
  1. Rechercher la cohérence
    Identifiez 3 moments dans lesquels vous vous êtes sentis pleinement vous-même. Pourquoi aviez-vous ce sentiment à ce moment-là ?
  1. Demander
    Cette approche consiste à demander à plusieurs personnes les 3 talents qu’elles vous reconnaissent. Vous pouvez le leur demander par écrit ou de vive voix.

Voici quelques précautions à prendre :

  • Prévoyez d’interroger au moins 10 personnes. Il est rare d’avoir 100% de retours. Plus vous consultez de personnes, plus vous aurez de réponses. C’est aussi une façon de répartir vos attentes sur un plus grand nombre d’interlocuteurs et donc de diminuer le stress que peut susciter une absence de réponse.
  • Choisissez des personnes bienveillantes à votre égard.
  • Expliquez-leur votre démarche et pourquoi c’est important pour vous d’avoir leur avis.
  • Demandez-leur d’éclairer leurs réponses par des exemples, des situations concrets.
  • Remerciez ceux qui répondent de ce beau cadeau qu’ils vous font.

L’expérience montre que si cette démarche fait souvent peur (peur de demander, peur de recevoir des feedbacks positifs, peur de ne pas avoir de réponse, …), chaque retour est un cadeau précieux et émouvant.

 

  1. Passer des tests en ligne.
    Il est parfois éclairant et surtout rassurant de recevoir des réponses toutes faites mais cela ne remplace pas la richesse d’un travail d’enquête personnel. Pour résumer, l’un n’exclut pas l’autre.

Maintenant que vous savez comment dépasser les croyances qui vous laissent penser que vous n’avez pas de talents, que vous avez quelques pistes pour identifier les vôtres, et que vous les connaissez un peu mieux, que voulez-vous en faire ?

Newsletter

Isabelle Leclerc de Hauteclocque

Coach | Formatrice | Consultante

Persuadée que c’est dans la relation que se construit le sens des orientations, des reconversions professionnelles comme de tout ce que nous vivons, je trouve un plaisir immense à accompagner ces parcours qui permettent de (re)découvrir des talents incroyables et de dessiner des chemins professionnels solides et joyeux.

DÉCOUVREZ LA FORMATION D'ISABELLE

Rejoignez nous lors de notre prochaine réunion d’information gratuite pour découvrir la formation qu’a suivie Isabelle pour devenir Coach Professionnelle et poser toutes vos questions sur notre certification et l’École de Coaching de Paris

Inscrivez vous à notre Newsletter

Retrouvez nos derniers articles et témoignages chaque mois dans les newsletters de l’École de Coaching de Paris.

 

Vous êtes inscrit avec succès !

 

Téléchargez notre e-book "Devenir Coach Professionel en 2020" ⤵️

Vous y découvrirez :

• Le (vrai) rôle du coach professionnel

• Comment réussir son projet de reconversion

• Pourquoi et comment se former au métier de Coach Professionnel

• Les clés pour lancer son activité de Coach Professionnel Indépendant

Vous venez de recevoir un e-mail avec le lien vers votre e-book !